English  |  Español
Les Gagnants

2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011
2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001


GAGNANTS DES BOURSES 2019
En 2019, la Fondation Alter-Ciné a reçu 82 projets documentaires provenant de 37 pays.



Anais Taracena, lauréate d'une bourse de 10,000$ de la Fondation Alter-Ciné
 
Une première bourse de 10,000$ a été attribuée à la cinéaste guatémaltèque Anais Taracena pour son projet El silencio del topo (Le silence de la taupe)

RÉSUMÉ DU PROJET

Dans les années 1970, "El Topo" (la taupe) infiltre les entrailles d'un des gouvernements les plus répressifs du Guatemala. Sans pouvoir révéler son travail clandestin, et donc, qualifié de traître par certains, il a accès à des informations sur les violences politiques programmées depuis les bureaux du gouvernement militaire, et réussit ainsi à sauver des vies.

Aujourd'hui, cette quête nous plonge dans la mémoire d'un pays forcé d'oublier son histoire. Le silence de la taupe explore les moments où les révélations du passé peuvent ouvrir des fissures dans les murs du silence d'un Guatemala dont l'histoire est encore aujourd'hui cachée.
 




Aicha Macky, lauréate d'une bourse de 10,000$ de la Fondation Alter-Ciné
 
La cinéaste nigérienne Aicha Macky s'est mérité la deuxième bourse de 10,000$ pour son projet Zinder.

RÉSUMÉ DU PROJET

Des jeunes désœuvrés, candidats malheureux à l'exil, grossissent les rangs des gangs qui sèment la violence à Zinder, ma ville natale, au Niger. Ils passent inaperçus, jusqu'au jour où ils se rebellent. Ils adoptent le style ghetto des vedettes noires étasuniennes.

Trois personnages m'accompagnent dans ce monde de gangs et de quartiers interdits. Je capte au quotidien leur logique de survie et leurs tentatives pour sortir de l'illégalité. Je constate leur ingéniosité, leur désespoir et leur inventivité.

Le film explore les origines de la radicalisation au Sahel et les perspectives pour en sortir.

 




Khaled Jarrar, lauréat d'une bourse de 5,000$ de la Fondation Alter-Ciné
 
Le cinéaste palestinien Khaled Jarrar a remporté une bourse de 5,000$ pour son projet Displaced in Heaven (Déplacés au paradis)

RÉSUMÉ DU PROJET

En septembre 2015, Khaled achète de faux papiers pour filmer la migration d'une famille syro-palestinienne. Le voyage à travers les Balkans soulève de grandes questions : sur le tournage lui-même, sur ces déplacements forcés, et sur les individus qui profitent de la tragédie des personnes déplacées.

 




Carolina Corral Paredes, lauréate d'une bourse de 5,000$ de la Fondation Alter-Ciné
 
La cinéaste mexicaine Carolina Corral Paredes a obtenu une bourse de 5,000$ pour son projet Volverte a ver (J'aimerais te revoir).

RÉSUMÉ DU PROJET

Lina, Angy et Édith, deux mères et une sœur de personnes disparues, sont formées comme expertes médico-légales pour participer à l'exhumation de plus de 200 corps que le bureau du procureur de l'État du Morelos a enterrés en secret en 2016. Le documentaire accompagne ces femmes lors de ces deux étapes. Leur analyse confirme que l'État mexicain est partie prenante de la chaîne des disparitions de personnes.

 




Torsha Banerjee, lauréate d'une bourse de 5,000$ de la Fondation Alter-Ciné
 
La cinéaste indienne Torsha Banerjee a reçu une bourse de 5,000$ pour son projet Mayal Kyung, The Secret Ancestral Village (Le village ancestral caché)

RÉSUMÉ DU PROJET

Le mythe traditionnel de la communauté indigène Lepcha professe que le jour où le scintillement des lumières de la ville atteindra le monastère sacré Tholung, il détruira la planète non polluée dénommée Dzongu. Loin de Gangtok, la capitale scintillante de l'état himalayen du Sikkim, l'univers tranquille de Dzongu n'a jamais été altéré : il baigne dans une obscurité pure, auréolé d'un ciel parsemé d'étoiles, de nuages vaporeux et rempli d'arbres touffus. Les gens sont bien au chaud sous la canopée humide, bercés par les ruisseaux qui coulent librement aux abords de leur hutte. Le secret d'une telle relation entre l'humain et la nature réside dans une mutuelle dépendance.

Cependant, pour accéder aux ressources matérielles, la nature est brutalement mise à mal par un développement qui modifie en permanence le mode de vie et la mentalité d'une communauté, surtout les femmes, car elles sont davantage en phase avec la terre et ses richesses. Ce film repose sur l'observation des femmes qui prennent conscience de ce qui se perd, témoins de la transition et des défis inévitables posés par l'altération forcée du climat et de la nature.

 




Diem Ha Le, lauréate d'une bourse de 5,000$ de la Fondation Alter-Ciné
 
La cinéaste vietnamienne Diem Ha Le s'est mérité une bourse de 5,000$ pour son projet Children of the Mist (Les enfants du brouillard).

RÉSUMÉ DU PROJET

Di est une jeune fille de 13 ans habitant un village perdu dans la brume des montagnes du Nord-Vietnam. Elle a la chance de faire partie de la première génération d'enfants Hmongs pouvant accéder à l'enseignement, mais elle doit d'abord convaincre ses parents que les études ne sont pas une perte de temps et d'argent. Dans sa communauté, les filles se marient traditionnellement très jeunes et sont considérées comme une force de travail supplémentaire pour la famille de leur mari. Dans cette société, le mariage est lié à une tradition controversée : le "kidnapping d'épouse". Lorsqu'un garçon convoite une jeune fille, il organise son kidnapping et l'emmène chez lui. Il arrive parfois que ce procédé bascule vers une réalité sordide et violente.

À l'âge de la puberté, Di appréhende d'être kidnappée, car cela signifierait la fin de son rêve d'aller voir au-delà des montagnes brumeuses.

 




Richard Gregory, lauréat d'une bourse de 5,000$ de la Fondation Alter-Ciné
 
Enfin, le cinéaste sud-africain Richard Gregory a également reçu une bourse de 5,000$ pour son projet The Radical (Le radical)

RÉSUMÉ DU PROJET

Muhsin Hendricks est le premier imam ouvertement gay au monde. Malgré les menaces de mort et le harcèlement, il a établi une mosquée totalement inclusive à Cape Town, en Afrique du Sud. Aujourd'hui, il lutte pour l'émancipation des musulmans LGBTQ dans les pays où leur existence est interdite. The Radical est un film intime et personnel qui suit la vie de musulmans Queer cherchant à changer la religion qu'ils aiment, pour qu'elle les aime en retour.