English  |  Español
Les Gagnants

2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016


GAGNANTS DES BOURSES 2007
En 2007, la Fondation Alter‑Ciné a reçu 60 projets de documentaires provenant de 18 pays.



Hector Cadena, lauréat d'une bourse 2007 de 5 000 $US de la Fondation Alter‑Ciné
 
HECTOR CADENA (TIN DIRDAMAL), cinéaste de 25 ans du Mexique, s'est mérité une bourse de 5 000 $US pour son projet documentaire intitulé Agua (Eau).

Résumé du projet

Un documentaire sur notre incapacité comme êtres humains à entrer en relation avec la planète qui nous entoure et comment cela nous conduira à faire la guerre pour l'eau dans l'avenir. Une réflexion sur nos murs, nos démons et notre impuissance à imaginer d'autres alternatives, vue à travers le thème de l'eau. Un petit village en Bolivie qui prend conscience de sa relation à l'eau et s'engage dans la lutte pour sa préservation. L'avenir de l'eau dans le monde, perçu à travers le prisme de l'intimité humaine, la mort, la perte, la quête, l'Autre, le dialogue, les fleuves, les cloaques et les déserts humains qui suggèrent l'espoir de transformer notre réalité pour lui donner plus d'authenticité.

 




Khady Sylla, lauréate d'une bourse de 5 000 $US de la Fondation Alter‑Ciné
 
KHADY SYLLA, cinéaste de 44 ans du Sénégal, a remporté une bourse de 5 000 $US pour son projet intitulé Le monologue de la muette .

Résumé du projet

Ami travaille comme bonne dans une maison du quartier des HLM à Dakar. Ses journées de travail durent douze à quinze heures. Les femmes de la maison ne lui laissent aucun répit. Les ordres fusent de tous les côtés. L'une d'elles va jusqu'à l'accuser d'avoir volé un chou. Ami vit dans un bidonville surpeuplé et gagne un salaire de misère. Son dernier espoir reste son mari Omar. Mais Omar vit loin, loin en Casamance. Lorsqu'il revient, ils ne passent que trois jours ensemble.

Ami accouche au village à la saison des pluies. Elle travaille dans les champs et dans la concession de ses beaux parents. Elle ne gagne rien. La vie d'Ami semble sans espoir. C'est une véritable impasse. Entendra‑t‑elle les paroles des diseuses comme Fatim la slameuse et Joséphine la révolutionnaire?

Les bonnes sérères sont à peu près cinquante mille à Dakar. Elles tiennent les maisons. Pourquoi l'émancipation des unes se paie par la servitude des autres?


 




Ernesto Cabellos, lauréat d'une bourse de 5 000 $US de la Fondation Alter‑Ciné
 
ERNESTO CABELLOS, cinéaste de 39 ans du Pérou, a remporté une bourse de 5 000 $US pour son projet intitulé Operacion Diablo (Opération Diable).

Résumé du projet

Le père Marco Arana, simple curé de paroisse dans les montagnes du Pérou, est suivi. Une compagnie privée de sécurité photographie et filme chacun de ses gestes. Le nom de code de cette opération est Opération Diable . Le père Marco nous amène au cœur d'un suspense politique qui nous conduit à la plus grande mine d'or d'Amérique latine. Au cours de la dernière décennie, le père Marco et son groupe de militants écologistes ont aidé les communautés paysannes dans leurs revendications contre la compagnie minière, ce qui a valu au père Marco le surnom de Diable . Le Pérou est l'un des plus importants producteurs d'or au monde. L'État a cédé son pouvoir aux transnationales qui gèrent leur territoire comme des cowboys du Far West. L'opération Diable lève le voile sur la nouvelle vague de persécution à laquelle font face les leaders sociaux et défenseurs des droits de la personne.